Épisode 131 – Nouvelles lignes directrices d’Ostéoporose Canada: ça passe ou ça casse?

Un nouvel épisode du Pharmascope est maintenant disponible! Dans de ce 131ème épisode, Nicolas, Sébastien, Isabelle et un nouvel invité discutent de la récente mise à jour des lignes directrices d’Ostéoporose Canada. 

Les objectifs pour cet épisode sont les suivants:

  • Identifier les points clés des nouvelles recommandations d’Ostéoporose Canada
  • Discuter de l’applicabilité des recommandations d’Ostéoporose Canada en clinique

Ressources pertinentes en lien avec l’épisode
Morin SN et coll ; pour le groupe d’actualisation des lignes directrices 2023 d’Ostéoporose Canada. Actualisation 2023 des lignes directrices de pratique clinique pour la prise en charge de l’ostéoporose et la prévention des fractures au Canada. CMAJ. 2023;195:E1585-E1603.

2 thoughts to “Épisode 131 – Nouvelles lignes directrices d’Ostéoporose Canada: ça passe ou ça casse?”

  1. Bonjour, La DMO suggéré dans la ligne directrice du GECSSP (dont je suis une des auteurs) n’est pas pour le suivi de la pharmacothérapie. Je suis d’accord avec vous que dans ce contexte ce n’est pas nécessaire dans la majorité des cas comme vous le dites. De plus la variation dans la mesure comme vous l’expliquer ne permet pas souvent de savoir si le médicament a fait une différence …. sur une issue intermédiaire. On devrait privilégier la diminution du risque de fracture et non la densité osseuse. On est bien d’accord.
    De plus, une information importante est que l’ajout de la DMO n’aide pas à mieux préciser le risque selon notre revue systématique. Donc je comprends parfaitement que l’ajout de la DMO lorsqu’une patiente désire une médication ne semble pas nécessaire et elle ne l’est peut-être pas mais il nous fut impossible de statuer clairement car les ECR de dépistage récents étaient réalisés en deux étapes: calcul du risque qui était suivi d’une DMO. Je suis d’accord que ce n’est peut-être pas la meilleure justification mais j’espère sincèrement qu’on aura d’autres données lors de notre révision de cette ligne directrice.
    Merci pour votre bon travail
    Vous devriez écrire au GECSSP. Nous sommes à l’écoute.

    1. Bonjour Guylene
      D’abord, nous sommes honorés de te compter parmi les auditeurs du Pharmascope 🙂
      Nous sommes évidemment d’accord avec toi sur tous les points et on comprend bien votre position. Comme on dit souvent, on ne peut pas inventer de science. Et qui sait? Peut-être assisterons-nous un jour à la fin des DMO….
      Bonne journée!
      Nicolas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *