Épisode 63 – La fosfomycine: simplifier le traitement compliqué de la cystite non compliquée ?

*** Cet épisode est accessible uniquement aux membres premium ***
Pour les membres, voici les instructions pour écouter les épisodes premium.

On va essayer de ne pas compliquer le traitement des cystites non compliquées en parlant de fosfomycine. Dans ce 63ème épisode disponible exclusivement aux membres Premium du Pharmascope, Nicolas, Sébastien et Isabelle discuteront de la fosfomycine sous tous ses angles: traitement de la cystite non compliquée et compliquée, germes multirésistants et prophylaxie des infections récurrentes.

Les objectifs pour cet épisode sont:

  • Identifier les patients pour qui la fosfomycine est indiquée
  • Comparer l’efficacité et l’innocuité de la fosfomycine à d’autres antibiotiques dans le traitement de la cystite
  • Expliquer les avantages et les inconvénients de la fosfomycine dans le traitement des infections urinaires

Ressources pertinentes en lien avec l’épisode

Guide d’usage optimal de l’INESSS
Institut national d’excellence en santé et en services sociaux. Infection urinaire chez l’adulte. Octobre 2017.

Lignes directrices de l’IDSA
Gupta K et coll. International clinical practice guidelines for the treatment of acute uncomplicated cystitis and pyelonephritis in women: A 2010 update by the Infectious Diseases Society of America and the European Society for Microbiology and Infectious Diseases. Clin Infect Dis. 2011;52:e103-20.

Revues systématiques comparant la fosfomycine à d’autres antibiotiques
Falagas ME et coll. Fosfomycin versus other antibiotics for the treatment of cystitis: a meta-analysis of randomized controlled trials. J Antimicrob Chemother. 2010;65:1862-77.

Cai T et coll. Fosfomycin Trometamol versus Comparator Antibiotics for the Treatment of Acute Uncomplicated Urinary Tract Infections in Women: A Systematic Review and Meta-Analysis. J Urol. 2020;203:570-8.

Étude randomisée contrôlée comparant la fosfomycine à la nitrofurantoïne
Huttner A et coll. Effect of 5-Day Nitrofurantoin vs Single-Dose Fosfomycin on Clinical Resolution of Uncomplicated Lower Urinary Tract Infection in Women: A Randomized Clinical Trial. JAMA. 2018;319:1781-9.

Étude comparative en traitement de cystite à germe multirésistant
Senol S et coll. Carbapenem versus fosfomycin tromethanol in the treatment of extended-spectrum beta-lactamase-producing Escherichia coli-related complicated lower urinary tract infection. J Chemother. 2010;22:355-7.

Revue systématique portant sur la prophylaxie d’infections urinaires récurrentes
Nalliah S et coll. The use of chemotherapeutic agents as prophylaxis for recurrent urinary tract infection in healthy nonpregnant women: A network meta-analysis. Indian J Urol. 2019;35:147-55.

Revue systématique portant sur la prophylaxie antibiotique lors de biopsie de la prostate
Pilatz A et coll. Antibiotic Prophylaxis for the Prevention of Infectious Complications following Prostate Biopsy: A Systematic Review and Meta-Analysis. J Urol. 2020;204:224-30.

3 thoughts to “Épisode 63 – La fosfomycine: simplifier le traitement compliqué de la cystite non compliquée ?”

  1. Bonjour !
    Je suis confuse pour l’utilisation de fosfomycine en insuffisance rénale. Le Sanford 2019 ne recommande pas l’utilisation de fosfomycine PO lorsque la clcr est entre 10 et 50 ml/min dû à une concentration urinaire trop faible. Est-il préférable de proposer par exemple cefadroxil ajusté à la clairance au lieu de fosfomycine en IR??? Éclairer ma lanterne svp .

    1. Dans le “Renal Drug Handbook”, pour la Fosfomycine, lorsque la Clcr est supérieure ou égale à 10 ml/min il est écrit “dose as in normal renal function”.

    2. Salut Émilie
      D’abord, merci de ton intérêt pour le Pharmascope!

      Pour la fosfomycine, c’est une excellente question.
      En fait, on ne connaît aucune étude clinique bien faite ayant évalué l’efficacité de la fosfomycine chez une population spécifiquement insuffisante rénale. On a toutefois des données sur la concentration urinaire en insuffisance rénale. La monographie mentionne par exemple:

      In patients with varying degrees of renal impairment (creatinine clearance ranging from 54.2 mL/min to 7.3 mL/min), the t½ of fosfomycin has been shown to increase from 11 hours to 50 hours. The percentage of fosfomycin recovered in urine decreases to 11% indicating that renal impairment significantly decreases the excretion of fosfomycin. However, urinary concentrations of fosfomycin remain greater than 100 µg/mL for at least 48 hours even in the group with the lowest level of renal function.

      Ces données proviennent d’une étude de pharmacocinétique de 1988 (https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/3054756/) où les concentrations urinaires de fosfo ont été évaluées suite à une dose orale de 25mg/kg, donc une dose même moins grande que la dose de 3g.
      Et il y a d’autres publications sur le sujet (ex: https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/7920366/)

      On a donc des concentrations urinaires auxquelles on peut comparer des CMI urinaires pour la fosfo de différents pathogènes.
      Et les concentrations urinaires mesurées en IR semblent suffisantes vs CMI habituelle pour plusieurs pathogènes communs en infections urinaires. Par exemple, la CMI90 de E Coli sensisble au Canada pour la fosfo est de 4mcg/mL (https://aac.asm.org/content/58/2/1252).

      Autrement, il y a aussi des données observationnelles comme cette étude publiée tout récemment qui n’a pas observé de différence d’efficacité pour la fosfo chez les patients avec ClCr >60mL/min vs <60mL/min.

      Bref, on n'est pas au courant de données de qualité (étude clinique contrôlée) sur la fosfomycine en IR mais les données disponibles semblent plutôt positives.

      Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *